Faire ses gammes

Du jaune au rouge, enracinée dans du brun et déambulant dans du gris, j’en ai vu et passé par toutes les couleurs. Certaines m’ont assombri d’autres épanoui, chacune d’entre elles répondaient à un état de vie.

 Le choix de la deuxième couleur n’est donc pas arbitraire. Il est lié à un besoin inconscient et en adéquation avec la personne que nous sommes, celle que nous avons été, ou celle que nous voudrions devenir.

 En langage musical la plus petite distance qui sépare deux notes est le demi-ton, et la gamme chromatique est composée de douze notes séparées à chaque fois d’un demi-ton. Singulière affinité avec les douze couleurs du cercle chromatique qui se succèdent dans l’ordre de l’arc-en-ciel.

 L’association de deux couleurs est ainsi semblable à l’enchainement de deux notes de musique, et dans les deux cas, de leur accord résulte une harmonie. Peu importe qu’elle soit plate, improbable, ou soutenue, pourvu qu’elle ne sonne pas faux.

 Et quand bien même, le choix d’une couleur s’exprime par goût, ou par faute, et répond avant tout à une envie.

 Soyez attentif, écoutez cette envie, elle est souvent à l’origine d’une nécessité.

 

IMG_1395 (1).jpg
Composer
IMG_1408.jpg
Projeter
IMG_1401 (1).jpg
Chercher
IMG_1388 (1).jpg
Recréer
IMG_1404 (1).jpg
Assembler
IMG_1402 (1).jpg
Dessiner

2 commentaires sur “Faire ses gammes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s